Déjeuner littéraire Luc Fraisse

768 1024 Amopa Paris Ouest

Déjeuner littéraire au restaurant La Marée, mardi 21 janvier 2020
Autour du recueil de nouvelles inédites de Marcel Proust, édité par Luc FRAISSE

L’année 2019 a connu un événement littéraire exceptionnel : la publication de nouvelles encore inédites de Marcel Proust aux éditions De Fallois. Curieux d’en savoir plus sur cet événement, 22 convives, à l’initiative de l’AMOPA Paris Ouest, sont venus écouter Luc FRAISSE, Professeur à l’Université de Strasbourg, qui a dirigé la publication de Le Mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites, et son éditeur, Monsieur Dominique GOUST.
Luc FRAISSE, Officier des Palmes académiques, Chevalier des arts et des lettres, a reçu plusieurs prix pour ses ouvrages sur Marcel Proust, dont le Grand Prix de l’Académie française en 1991 et le Prix de la critique de l’Académie française en 2014. Avec Dominique GOUST, ils ont sorti de l’oubli des manuscrits de Marcel Proust conservés dans les archives de Bernard de FALLOIS qui, avant d’être éditeur, avait consacré des années de recherche au Proust d’avant A la recherche du temps perdu.
Dorothée SORET, Présidente de l’AMOPA Paris Ouest, accueille chaleureusement tous les convives et présente les deux conférenciers. Fabienne DABRIGEON introduit et anime les débats.
Dominique GOUST prend le premier la parole pour nous expliquer les circonstances de la découverte des manuscrits inédits de Proust, légués à la Bibliothèque Nationale de France dans le testament de Bernard de FALLOIS, décédé en janvier 2018. Un travail considérable de classement et de transcription de ces archives a permis de regrouper 9 nouvelles qui n’avaient pas trouvé place dans le recueil Les Plaisirs et les jours, publié en 1896.
Luc FRAISSE voit dans ce recueil inédit un « laboratoire » où l’on trouve en germe bien des thèmes, des scènes, des motifs de la Recherche. Le riche appareil critique qui introduit et accompagne les nouvelles explique ces échos et corrélations, tout en cherchant à élucider les raisons pour lesquelles Proust ne les a jamais publiées (thème trop récurrent de l’homosexualité ? Forme d’écriture en deçà des exigences de l’écrivain en herbe ?).
Luc FRAISSE nous parle aussi, avec une érudition confondante, de la « postérité » de Proust, de la façon dont il a été lu, perçu, diversement apprécié et étudié depuis ses débuts, particulièrement depuis le Prix Goncourt que Proust reçut en décembre 1919 pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs, et qui déclencha, dans le contexte de l’immédiat après-guerre, une véritable émeute littéraire.
Enfin, le conférencier répond aux questions de l’auditoire et nous livre son appréciation du fameux « style » proustien, ainsi que son avis (positif) sur l’adaptation en bande dessinée de A la recherche du temps perdu par Stéphane HEUET, une bonne initiation, selon lui, à la somme proustienne.
La majorité des convives présents a tenu à emporter un exemplaire dédicacé du Mystérieux correspondant, signe de l’intérêt qu’ils ont trouvé à ce déjeuner. Tous nos remerciements à Luc FRAISSE et à Dominique GOUST pour nous avoir fait partager leur passionnante découverte de ces nouvelles inédites.

F.Dabrigeon