Le pari du “Grand Paris”

1024 676 Amopa Paris Ouest

Conférence  au Lycée CARNOT  Paris
Pierre MOULIÉ, vice-Président du CESER ILE DE France (2013-2017), docteur en Droit, Science Po.

Le projet « Grand Paris » est un projet qui s’inscrit dans la grande compétition internationale des Villes- monde.

Une ville-monde n’est pas une agglomération ou métropole qui se caractérise d’abord par sa démographie. C’est une métropole qui concentre de grandes fonctions stratégiques, qui dispose de centres de recherche et d’innovation, de structures de formation supérieure, d’importantes infrastructures de transport, desservant la collectivité et la mettant en relation avec le monde entier.

Selon un classement des « global cities » établi par Saskia SASSEN, quatre villes-monde se détachent en tête du classement : NEW-YORK, TOKYO, LONDRES et PARIS. L’objectif est de maintenir PARIS dans ce peloton de tête, voire de le dominer.

Mais quand on parle de Grand Paris, on vise naturellement un espace géographique dépassant largement la ville de Paris et même la Métropole du Grand Paris mise en place en 2016 et qui recouvre peu ou prou l’ancien département de la Seine. Il s’agit d’un territoire qui tangente les limites de l’Ile de France, voire les dépasse, dès lors que l’influence de la ville capitale s’y fait sentir. Ce sont donc près de treize millions d’habitants qui peuplent la ville-monde du Grand Paris à comparer à la population équivalente du Grand Londres et à celles de New-York et Tokyo(42,7 Millions d’habitants).

Le Grand Paris dispose d’évidentes opportunités et de réels avantages dans la compétition des villes-monde : c’est la 1ère région d’Europe et ses potentiels sont encore élevés.

Conférence Pierre Moulié